Blog navigation

Vêtements haute visibilité EN 20471 : comment fonctionnent-ils ?

Le vêtement haute visibilité, également appelé vêtement de signalisation, est un vêtement EPI obligatoire pour de nombreux métiers et réglementé par une norme stricte : la norme EN 20471.

Il a pour objectif d’assurer la visibilité du professionnel en toute situation. Mais comment fonctionnent-ils et comment assurent-ils une bonne sécurité ? On découvre dès maintenant le fonctionnement du vêtement de travail haute visibilité.

Comment fonctionne un vêtement haute visibilité ?

Pour fabriquer un vêtement haute visibilité, deux matières doivent obligatoirement être présentes sur le vêtement, comme précisé dans la norme. On trouve ainsi :

  • les matières fluorescentes
  • les matières rétroréfléchissantes

La matière fluorescente d’un vêtement haute visibilité :

C’est la matière principale utilisée sur un vêtement de signalisation. La matière fluorescente a pour objectif d’assurer la visibilité de jour. En effet, elle réagit aux UV de la lumière du soleil pour une meilleure visibilité la journée. En revanche, elle n’a aucune fonction la nuit et ce phénomène n’a lieu qu’avec la lumière naturelle.

Le matériau fluorescent capte une partie du rayon UV du soleil (invisible à l’oeil nu) et le réfléchit sous forme de lumière visible. Pour réfléchir la lumière, des pigments spéciaux composent la matière fluorescente.

C'est pourquoi on entend parfois le terme "vêtement de travail fluo" puisqu'il se compose d'une matière fluorescente.

La matière rétro-réfléchissante d’un vêtement haute visibilité :

Pour pallier à l’inefficacité de la matière fluorescente la nuit, les vêtements haute visibilité doivent aussi être obligatoirement composés d’une matière rétro-réfléchissante sous la forme de ce que l’on appelle les bandes rétro-réfléchissantes.

Le matériau rétro-réfléchissant renvoie la lumière directement à sa source lumineuse, comme par exemple, les phares des véhicules. C’est pourquoi ils sont très utiles la nuit puisqu’ils améliorent considérablement la visibilité de l’utilisateur porteur d'un vêtement haute visibilité. En plein jour, ce matériau n’est pas très efficace en raison du peu de contraste entre la lumière de l’environnement et la lumière artificielle.

Vêtements haute visibilité : pourquoi y a-t-il si peu de choix de couleurs ?

Les matières fluorescentes des vêtements de sécurité haute visibilité sont réglementées par la norme. Ainsi, les couleurs autorisées sont peu nombreuses :

  • jaune haute visibilité
  • orange haute visibilité
  • rouge haute visibilité

Pourquoi ces couleurs ? Ces couleurs ont été définies car ce sont elles qui offrent les meilleures performances de fluorescence. De plus, le choix de la couleur des vêtements de signalisation haute visibilité doit se faire en fonction de l’environnement de travail et ainsi créer le plus fort contraste possible. Ces couleurs vives sont donc plus visibles que les couleurs ternes de jour et par conditions de faible luminosité.

Il faut également savoir que les surfaces et la répartition entre matière fluorescente et rétro-réfléchissante sont réglementées par la norme. C'est à partir de cette répartition qu'un vêtement obtient d'ailleurs une classe haute visibilité. Pour plus d'informations sur la norme haute visibilité EN 20471, nous vous invitons à visiter notre page dédiée à celle-ci.

Retrouvez aussi notre sélection de vêtement haute visibilité au sein de notre catégorie dédiée.

Publié dans: Technologies & Tissus

laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires